Quelques conseils pour choisir le bon nom !

A la recherche du bon nom

Choisir son nom n'est pas forcément évident ! Voici quelques pistes et quelques règles pour que le choix de votre nom vous semble le bon ! Lorsque vous aurez choisi et validé votre nom, celui-ci sera déterminé pour une période de temps plutôt longue, alors prenez le temps de bien y réfléchir !

Quelques astuces

Utiliser un patronyme

Le nom est un élément important de votre projet. Il donne bien souvent la première image de votre entreprise. Si vous lancez un projet, où l'élément clé et fondateur est la compétence du dirigeant, alors vous pourrez tout simplement mettre le nom du fondateur. C'est le cas souvent pour les artisans, les artistes ou les professions libérales. Utiliser un patronyme pour votre entreprise fonctionne bien, surtout lorsque vous bénéficiez d'une solide expérience dans votre secteur (exemples: Eric Kayser, Stephane Plaza Immobilier).

Avoir un nom court

Un des objectifs de votre nom de société est de pouvoir être retenu facilement. Or il est d'autant plus facile de mémoriser un nom, s'il est court ! En règle général, il est conseillé d'avoir un nom avec 2 ou 3 syllabes, voir 4. Par exemple, drivy, spartoo, ...

Avoir un nom disponible

Lorsque vous travaillez sur le choix de votre nom, vous devez vérifier que vous pouvez l'utiliser comme marque et qu'il soit aussi libre à l'INPI. L'INPI est l'institut national de la propriété industrielle. C'est un organisme public qui a pour objectif de garantir la propriété industrielle, notamment les marques et les logos. Si votre marque n'est pas déjà prise, vous pouvez alors vous enregistrer à l'INPI en tant qu'exploitant de cette marque, ce qui vous protégera de tout autre personne ou entreprise, qui souhaiterait exploiter ou reprendre le même nom de marque. Aujourd'hui, je vous conseille aussi de vérifier que le nom de domaine associé à votre nom soit disponible. Vous pouvez vous rendre sur le site de gandi pour vous assurer de sa disponibilité. Malheureusement, de plus en plus d'entreprises font de l'achat et la revente de nom de domaine leur fonds de commerce et achètent ainsi beaucoup de nom avec comme seul objectif de le revendre avec une plus-value. Vous risquez souvent de voir votre url déjà pris !

Avoir un nom prononçable dans plusieurs langues

Si vous êtes une startup avec un objectif de développement à l'international, je vous conseille de choisir un nom qui puisse se prononcer facilement dans toutes les langues. La France peut représenter un vaste et beau marché pour vos débouchés, mais vous aurez surement l'envie de proposer votre service chez nos amis voisins qui parlent aussi anglais, qu'italien, espagnol ou allemand. Sans pour autant avoir un nom qui est une signification dans chacune des langues, il est préférable qu'il soit prononçable (par exemple: blablacar, drivy, ...)

Avoir un nom figuratif

Si votre nom peut être figuratif et expliquer votre mission, cela peut devenir un véritable atout. Lorsque votre cible comprendra à la seule énonciation de votre nom, le service que vous proposez, il mémorisera plus facilement votre entreprise. Le côté figuratif peut concerner l'univers et le secteur de vos produits. En ajoutant des suffixes, vous pouvez donner un côté luxe à votre nom.

Comment trouver l'inspiration ?

Lister tous les mots qui vous passent par la tête

Pour commencer à trouver quelques noms, je vous conseille de prendre une feuille blanche et un ordinateur ouvert sur une page de gandi et sur un moteur de recherche. Pour organiser votre séance de brainstorming, écrivez le champ lexical de votre projet, de vos produits et de vos services, c'est à dire écrivez tous les mots qui vous passent par la tête en rapport, de près ou de loin, avec votre projet. Ces mots vont vous orienter dans votre réflexion.

Associer plusieurs mots ensemble

Si un nom ne s'est pas dégagé de cette liste, essayez d'associer des noms ensemble. Réaliser un mind mapping. Le mind mapping correspond à une carte d'idée, une carte mentale représentée sur papier. Au centre placer l'idée générale (un mot, un dessin, une photo...). Autour de cette idée générale, établissez un ensemble de ramifications, une arborescence vers des idées secondaires, des concepts que vous évoquent cette idée maîtresse. En faisant cette exercice, vous définirez les idées ou mots majeurs liés à votre idée principale et vous permettra de potentiellement associer des mots ensemble. Des entreprises connues ont associé deux noms ensemble (par exemple : Polabox, Bazarchic, luckyloc). A vous de jouer, en ne prenant qu'un diminutif, ou bien le nom complet. Laissez parler votre imagination.

Ajouter des préfixes ou des suffixes

Ces préfixes ou ces suffixes peuvent ne pas avoir de signification propre, mais faire seulement référence à une tendance. Dans les startup web, il y a eu une période ou beaucoup d'entre elles se finissaient par "-eo" (exemples: Criteo, Sampleo, vimeo,...). Le choix des possibilités devient infini.

Modifier l'orthographe d'un nom

Vous pouvez modifier l'orthographe d'un nom en réalisant exprès une faute d'orthographe (exemple: radioooo, happn, propulss). De manière astucieuse, il est possible ainsi de reprendre un nom commun et de le personnaliser à la manière de votre entreprise, ou tout d'ajouter une signification. C'est ce que nous avons fait avec La Treebu, nous avons transformé le i du mot original Tribu en deux E. Ce qui nous a permis d'évoquer l'arbre (Tree), l'arborescence d'un site, d'une application. Et nous avons également utiliser les deux EE pour représenter le match entre le client et le prestataire entourés d'une communauté, d'une tribu pour réaliser un projet digital.

Et tout le reste ...

Bien sur, vous trouverez des exceptions pour toutes les techniques que nous avons cité ! A vous de laisser place à votre imagination et de trouver une cohérence entre votre nom et votre projet. Intégrer le choix de votre nom comme un paramètre très important de votre univers de marque. Trouver un nom peut prendre beaucoup de temps. Laissez vous le temps de la réflexion, challengez-le auprès de vos proches !